Etape #2 : Se faire un réseau pro au Québec

On l'a bien compris, il est primordial d’obtenir un job avant même d'être parti. Surtout que ce job nous ouvrira les portes du permis Jeune Professionnel tant désiré...mais ça nous y reviendrons plus tard. Chose intéressante au Québec, pour avoir le job en or il faut en passer par le réseautage. C'est quoi ça me direz-vous..."Créer un réseau de contacts sociaux et professionnels, notamment par le moyen d'Internet." nous dit le Larousse.

 

 

Mais obtenir un job à distance s’avère être une vraie galère ! A savoir que les Québecois préfèrent une bonne poignés de main à un CV...Quoi ?! des relations humaines dans le monde du travail!! 
Il faudra alors montrer beaucoup de patience et de détermination ne serait-ce que pour obtenir un entretien téléphonique. Ci-après, mon plan d'attaque pour me faire mon réseau.

Se rendre visible auprès des recruteurs des entreprises Québécoises.

Et cela en passe par les réseaux professionnels. Je ne sais pas si VIADEO est d’usage au Québec. Pour ma part, j’ai opté pour LinkedIn qui un rayonnement plus international que son concurrent. Renseignez-y votre CV en vous appliquant à utiliser le « jargon professionnel» québécois. Je vous rappelle quand même que là bas on conduit des "chars" (automobile) et que l'on fait "du pouce" (faire du stop). Après cette étape, vous devriez normalement être visible sur le marché Québécois !

Identifier les entreprises de mon secteur susceptibles de me proposer un job.

Allez sur indeed.ca et faites une recherche par mot clef. Le site vous proposera alors une multitude de sociétés. Bon moi personnellement je cherchais une grosse structure, j'ai alors fait quelque recherche sur le web pour garder que les entreprises à plus de 150 salariés. LinkedIn est une nouvelle fois un bon allié puisqu'il propose un petit module de recherche par critères.

Faire du "rentre de dans" aux professionnels québécois.

Linkedin marche par « affiliation ». C’est-à-dire que pour avoir accès à un profile, il faut que vous ayez une « connaissance » commune qui fasse la liaison entre vous. En d’autres termes, plus vous avez de connaissances, plus vous aurez accès à d’autres profiles, plus votre réseau sera grand. J'ai alors inondé les contacts des sociétés identifiées, de mail de "connection"...s'il te plait, soit mon ami !

Retour d'expérience

Sur plus de 250 invitations envoyées, environs 50 personnes ont accepté. Et sur ces 50 personnes, je suis en relation directe avec 25 d'entre elles. A savoir que cette petite prospection m'a prise environ 4 mois. Mais ce n'est pas encore gagné ! Dialogué c'est bien, trouver le job c'est autre chose. Cela introduit alors la nouvelle étape...la rencontre!

 

Pour commencer votre profile LinkedIn c'est par ici.

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0